Saint-Malo Yachts Broker

Spécialiste du bateau de voyage

02 99 82 48 10 / 06 83 74 48 41 / info@smyb.fr


Distributeur officiel
Bretagne Nord
Nos occasions Neufs

Bienvenue ! Ici, nos coups de coeur et les bonnes affaires du moment ! N'hésitez pas à nous contacter pour un dossier complet de nos bateaux !

SPI ALLIAGE ALLIAGE 38 Dériveur 1998

125 000,00 €

SAINT-MALO YACHTS BROKER
Philippe BERTHELOT


02 99 82 48 10 / 06 83 74 48 41
info@smyb.fr

1 Rue Amiral Epron 35400 Saint-Malo

Ce dériveur intégral en aluminium a été éprouvé par de belles navigations dans l'Atlantique nord.

Caractéristiques : SPI ALLIAGE ALLIAGE 38 Dériveur

Informations

ChantierSPI ALLIAGE
ArchitecteBerret et Racoupeau
longueur11,60 m
largeur3,92 m
tirant d'eau0,80 m / 2,00 m
catégorieHauturière
constructionAluminium

Aménagements

cabine2 doubles
cabinet de toilettes / WC1
carré1
cuisine1
table à carte1

Moteurs

marqueYanmar
modèle4JH2E
puissance50
année1998

Voiles

grand voilelattée , 3 ris de 2012
génoissur enrouleur
tourmentinsur étai largable
trinquettesur étai largable
spiassymétrique avec chaussette
halebas rigide1

Electricité

Batterie moteur3 de 90 ah
Batterie service1 de 90 ah
Chargeur de quai1
EolienneRutland
Gestionnaire de batterie1

Electronique

Centrale de navigationAutohelm
VhfShipmate fixe + 1 portable
Gps traceurMax sea time zéro sur pc
RadarFuruno
Aisrécepteur
Récepteur météoRadio BLU marine Furuno FS 1503
Pilote automatiqueRaymarine

Confort

Réfrigérateurélectrique
Eau sous pressionchaude et froide
ChauffageWebasto à gas-oil
Gazinière1
réservoir eaux noires1
capote1
guindeauélectrique neuf
mouillage3

Divers

Portiqueavec bossoirs
AnnexeAx 3
moteur hors-bordHonda 4 t 2,3 cv
Survierévisée en 2016

Description complémentaire : SPI ALLIAGE ALLIAGE 38 Dériveur

ALLIAGE 38 de 1998 ( Dossier photos complet sur demande )

QUEEQUEG
Architecte: Berret et Racoupeau
Type : Dériveur intégrale, bi-safran, barre franche
Coque: En forme, peinte
Série : Alliage 38
Constructeur : SPI ALLIAGE (le chantier n'existe plus)
Année de construction: 1998
Materiau: Aluminium (coque et pont)
Longeur: 11.60 m
Plus grande largeur: 3.92 m
Hauteyr au milieu: 1.67 m
Jauge : 14.08 tonneaux
Titant d'eau: 0.80 m / 2.00m
Barre franche
Moteur: 50 cv (7.29 cv administratif)
Surface de voile de route: 78 m2
Immatriculé le: 3 aout 1998 à La Rochelle
2éme immatriculation: 07 mars 2006 à Brest
Immatriculation: A 53642

Noms successifs: Malpoa (1999 2005) – Fleur de lys (2005 2006) – Queequeg (2006 ...)


Moteur et hélice

moteur YANMAR Type: 4JH2E – 96. D'origine
N° de série: 10296
Puissance: en continu: 33.8 Kw à 3400 tr/mn (45.6 cv)
maximum 37.5 Kw à 3600 tr/mn (50,6 cv)
Réducteur: KBW 20 – Réduction: 2.62/1

C'est le moteur d'origine: il a 4500 heures

Échangeur et collecteur d'échappement nettoyer en août 2016
Alarme température d'eau et de pression d'huile changer en août 2016

Réservoir diesel : 200 l . La jauge fonctionne mais est peu précise

Presse étoupe: Joint tournant : D'origine

Hélice: Progress MAX-PROP tripale ref: 3B/70/457/ IT30 Réglage: 22° 13

Voiles
GV latté (lattes sur coulisseaux) à 3 bandes de ris : Faite en 2012 par Incidence Brest
Génois d'origine. Bande UV changé en février 2015
Trinquette (sur étai largable) d'origine
Tourmentin (sur étai largable) d'origine
Spi asymétrique avec chaussette. D'origine

(Vielle Grand voile en secours)


Gréement
Gréement dormant: Changé en 2012 par Iroise Gréement à Brest (Haubans, ridoirs, étai, pataras)
Drisses, écoutes, bout de l'enrouleur, changé en 2012
Tangon de génois
Vérin de hale bas. D'origine
Rail d'écoute de GV: Sur arceau de cockpit
Enrouleur de génois: PROFURL modèle NC42 standard . D'origine
Frein de baume: WICHARD, Gyb'Easy

Remarque: Il y a un rail d'écoute de trinquette pour la rendre autovireuse. Mais avec cette
solution, il est impossible de bien régler la trinquette et/ou le tourmentin. Pour
obtenir un bon réglage, il suffit de passer les écoutes comme celles du génois,
en laissant celles-ci en place.
Mouillages
Ancre CQR (45 livres )
Chaîne 45 m + câblot de 45 m
Mouillage secondaire : Ancre plate basculante 45 livres + chaise (environ 20 m) + câblot 30m
Ancre légère aluminium FORTRESS + chaîne + câblot
Sangle ANKAROLINA 56 de 56 m sur touret (rupture 2.5 t)
Poulie et taquet sur la jupe pour mouillage arrière.
Guindeau avec cabestan: Lewmar: modèle: concept 1 Gypsi capstan (300 Kgs à 13v 250 A)
Commande par poussoir sur le pont à l'avant
Moteur du guideau changé en 2012

Pont

Recouvert de Marindeck d'origine en parfait état. D'origine
4 manches à air condamnées
sur le mat ; 2 winches Lewmar taille 40 (drisse GV et génois)
1 winch Lewmar taille 30 pour les 3 bosses de ris
Cockpit: 2 winches Lewmar taille 48 pour le génois
1 winch Lewmar taille 40 pour GV, hale bas, Dérive
1 winch Lewmar taille 30 pour enrouleur de génois
Électricité

Sur le moteur: Alternateur 50 A + et – isolé
Démarreur non isolé ( - à la masse moteur)
Relais qui connecte la masse moteur au – batterie moteur quand on actionne le
démarreur à la clé.
Relais connectant directement le + batterie au lanceur(bendix)
Non Branché: régulateur d'alternateur de secours
Batterie moteur: classique 600 A
En rechange: 1 alternateur complet
1 relais (1) de démarrage
1 Batterie

Batterie de service: 3 batteries marines de 90 Ah (INTERSTATE) de Août 2015

Isolation batt. Moteur / batt. Service: Battery Isolater RCE/100-1E-1G à faible chute de
tension (0.1v à 20 A)
Chargeur de quai: Chargeur / convertisseur 12v cc/ 220v ac MASTERVOLT COMBI 12/1200

Éolienne: Rutland 913 sur balcon arrière (2.8 A à 15 noeuds de vent) (mise en 2005)

Prise de quai sur tableau arrière avec câble de 25 m environ + plusieurs adaptateurs selon pays dont prises USA / Canada

Transfo sur la prise de quai (pour une isolation galvanique entre bateau et quai ce qui évite tout risque d'électrocution avec le 220v du secteur): Mastervolt Isolation transformer IVET 30.5 ( 3.5 kVA)

Disjoncteur: Sur prise de quai « soft start 8 kw » Mastervolt
Disjoncteur sur le chauffe eau (quand il est alimenté par la prise de quai)
Tableau électrique complet : Mastervolt: interrupteurs (28) avec disjoncteur
Testeur d'isolement coque circuit électrique (détection fuite au + et au - )

Transformateur mobile 110v/220v 3 kVA (pour USA et Canada)

Contrôleur tension, courant, charge batterie, secteur, convertisseur: Mastervolt Masterlink CSCP

Fusibles et coupes batterie

Propulseur d'étrave: Bow thruster VETUS BOW5512D 55kgf – diamètre 150mm
Changé hiver2015

3 Pompes de cale avant, central, baille à mouillage

Vie à bord

Groupe d'eau sous pression : Changé en 2014 (FLOJET Automatic Booster Pump and Tank)
Évier double bac
Douche dans cabinet de toilette
2 Réservoirs d'eau douce (avec trappes de visite)babord et tribord 2 fois 280 litres
Les jauges ne fonctionnent pas

Cuisinière ENO 2 feux + four changé en 2012

Toilette à dépression LAVAC d'origine et cuve à eaux noires installée en 2014

Chauffe eau VETUS WH 31 , 31 litres ( sur refroidissement moteur et prise de quai). D'origine

Prise 220v ac (alimenté par le quai ou par le convertisseur 12v cc / 220v ac)

Réfrigérateur Isotherm ASU magnum 4201 de Indel-WebastoThermoproukter AB
Changé en decembre2015

Chauffage à air pulsé (sur diesel moteur) Webasto air top 3500.

Cabine arrière avec couchette double
Cabine avant avec couchette double
Carré avec 2 banquettes couchette avec toile de roulis

8 hublots ouvrants D'origine ( plexi piqué)
2 capots ouvrants (carré et cabine avant) 50 cm X 50 cm D'origine ( plexi piqué)
1 capot ouvrant (cuisine) 25 cm X 25cm D'origine ( plexi piqué)


Autoradio / lecteur de CD EN PANNE

Électroniques

GPS Lecteur de carte: RADIO OCEAN O. CHART 7 installé en 2012
Radar FURUNO Série SL70 modèle Z335 . D'origine
Autopilot RAYMARINE : écrans, compas, Unité centrale Changé en aout 2015
vérin électrique et capteur d'angle de barre D'origine
Fonctionne avec le nouveau SEA TALK
En rechange: Un capteur d'angle de barre

Remarque: Le bateau est toujours très doux à la barre, le pilote fonctionne donc bien et consomme peu. (je ne barre jamais sauf au prés par vent fort et mer agité)


Girouette, speedo, sondeur afficheur et sonde: Autohelm, (modèle ancien sur ancien « SEA
TALK)
AIS récepteur connecté sur le GPS lecteur Radio Océan et sur le PC

Max Sea Time Zero pour PC (fourni ou non ?)
PC connecté sur antenne GPS active (différente de celle pour le Radio Ocean)
sur récepteur AIS
sur téléphone satellite IRIDIUM pour réception de fichiers GRIB
VHF fixe (émission en 25 w) SHIPEMATE (ancien « radiotéléphone vhf » de très bonne qualité)
VHF portable ( avec canaux US pour météo aux USA et Canada)
Radio BLU marine Furuno FS 1503

ANNEXE
AX 3 à fond souple (en général fixé sur le pont)
moteur HB HONDA 4 temps BF2D 2.3cv (1,7 kw) de 2011

Le bateau a un portique mobile pour remonter une annexe gonflée. Il se manoeuvre avec la balancine de baume.(jamais utiliser)

Sécurité

Survie : Plastimo Révisé août 2016 (prochaine révision août 2020)

Balise automatique: cospas-sarsat : GME MT 403 ACCUSAT / Fonctionne Pile à changer
Bouée couronne, feux à retournement, perche, jumelles, ...
Fusées: Changer août 2016

Téléphone satellite IRIDIUM




Ce que j'ai fait avec ce bateau :

Achat : Hiver 2006 en vue d'une grande croisière.
Brest – Lisbonne – Brest (2006)
Brest – Lisbonne- Madère- Canaris- Cap Vert – Martinique – Grenadines- Venezuela- Iles Vierges – Bahamas – USA – New York – Golf du St Laurent – Labrador – Groenland – Brest
(2007, 8, 9)
Brest – Écosse – Brest (2010)
Brest – côte nord Espagne – Brest (2011)
Brest – Açores – Terre Neuve – Golfe du St Laurent – St Pierre et Miquelon – Canada ( Nova Scotia) – USA – New York – Bahamas- Bermudes – Açores – Brest (2012,12,14,15, 16)

Aucun incident ou accident , Aucune intervention des assurances.

J'ai beaucoup apprécier ce bateau. Je m'en sépare car j'ai atteins la limite d'age pour les grandes croisières. (72 ans)



Ce qu'il faudrait faire pour une nouvelle grande croisière

Le bateau est en parfait état et bien équipé. Il a quand même 16 ans.
Il peut parfaitement naviguer en l'état pour des petites croisières, pour un grand départ il y a des préconisations :

Ce que je juge indispensable pour un grand départ:

1 – Vérification de la coque pour déceler d'éventuels points de corrosion et recharger si besoin.

2- Révision sérieuse du moteur: Peut-être changer injecteurs, démarreur, pompe et filtre,

3- Faire un nouveau Génois.

4 – Changer la chaîne de mouillage et mettre un émerillon sur l'ancre

5- Démonter la dérive et changer l'articulation pou diminuer son jeu latéral

6 – Vérifier les safrans

Ce qu'il est possible de faire (dans l'otdre d'importance)

1 – Mettre un propulseur d'étrave avec un moteur étanche ou un hydraulique. (le fond de la baille à mouillage où est le propulseur est en dessous de la flottaison. Elle se rempli d'eau par son capot et la passage de la chaîne. Le moteur du propulseur peut donc être très mouillé. Il y a dans la baille une pompe à main et une pompe électrique commandé par au tableau en même temps que la mise sous tension du guindeau. Elle peut être coupé par un interrupteur dans la baille)

2- Modifier le couvercle du puits de dérive: le faire en 2 parties: Une pour la partie haute, une pour la partie basse. En effet quand le bateau est très chargé , l'eau arrive juste au niveau de la partie la plus basse du puits. Ce qui rend une intervention sur la dérive délicate. En laissant en place la parie basse, on aurait accès à la dérive à flot sans risque d'entrée d'eau ce qui est commode pour régler les butée, changer les drosses etc..

3- Faire 2 trappe de visite dans le réservoir diesel pour permettre un nettoyage en cas saletés, bactéries, ... dans le carburant.

4- Ajouter panneaux solaires et hydrogénérateur ( il ne serait alors jamais nécessaire de recharger les batteries avec le moteurs, le débit serait largement suffisant pour le pilote, le frigidaire, les instruments, l'éclairage.

5 - Peinture du pont

6 – Rendre plus accessible le câblage de l'électronique(modification de l'ébénisterie du meuble)

7- Homogénéiser l'électronique. Exemple: Remplacer les « vieux » écrans et sondes de sondeur speedo, anémomètre par des version modernes ayant le nouveau SEA TALK comme celui du pilota et un interface NMEA entre le GPS/traceur et le SEA TALK. Alors, toutes les fonctions « raymarine » seraient disponibles

8- Mettre une VHF avec ASN connectée au GPS avec le même SEA TALK

9- Remplacer le récepteur AIS par un émetteur/récepteur

10- Installer « de la musique » et radio diffusion en conservant les 2 haut parleurs BOOSE qui sont de bonne qualité.